« Lequel d’entre vous, s’il a cent brebis, et qu’il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller à la recherche de celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la trouve ? Lorsqu’il l’a trouvée, il la met avec joie sur ses épaules, et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit : Réjouissez-vous avec moi, car j’ai trouvé ma brebis qui était perdue.  De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance. » (Luc 15:4-7)

Ces versets illustrent la belle journée que nous avons vécue à Moulins ce dimanche 7 février 2016.
L’église s’était organisée pour recevoir Sylvie et Fred dans la famille de Dieu.

Après avoir suivi fidèlement l’enseignement dispensé par notre pasteur Patrick Giraudel, l’un et l’autre avaient décidé de s’engager dans les eaux du baptême et ainsi témoigner de l’œuvre de Jésus dans leur vie

Oui ! S’il y avait de la joie dans le ciel, il y en avait aussi dans l’église. Aux Chrétiens de Moulins, s’étaient ajoutés des chrétiens de Vichy et de Gannat. Avec les amis inconvertis que quelques-uns d’entre nous avaient invités, l’église était bondée.

Outre la visite d’Alan Entwistle, qui pendant des années a porté l’œuvre de Moulins (c’est d’ailleurs lui qui en juillet avait officié lors des baptêmes de Monique, Savora, Gilles, Vincent et Julien), étaient présents le pasteur Pierre Drevon et deux serviteurs de « Vie et Lumière », Josué Espinos et Philippe François dit « Rouge ».

Mais le serviteur de Dieu que nos baptisés attendaient pour être le fruit de son travail à Moulins, c’est Jean-Alain Virapin. Il était accompagné de son épouse Mélanie, de ses enfants et sa belle-mère Philomena.

Jean-Alain Virapin partagea le conseil de la Parole, matin et après-midi. Dans ses messages il a mis en exergue la nécessité d’un service engagé dans sa marche chrétienne, et la primauté de la croix, celle de Jésus d’abord, là même où notre sauveur a parachevé son salut, mais aussi de la croix dont chacun doit se charger pour être utile un tant soit peu à l’avancement de l’œuvre du Seigneur.

Cette journée s’est achevée par un goûter puis chacun est rentré chez soi avec cette assurance qu’en toute chose le seigneur a été glorifiée.

Au reste, frères et sœurs, priez pour Moulins, afin que la parole du Seigneur se répande et soit glorifiée. (2 Thes 3:1)

Défiler vers le haut
error: